Le programme: Domination et émancipation dans le « social »

Domination et émancipation dans « le social »

Lundi 2 septembre 16.30-18.30 :

1. Session plénière La protection sociale entre culture de l’émancipation et de la domination Président : J.-C. Barbier (CES, Paris 1 CNRS) Discutante : B. Destremau (Lise Cnam)

● N. Duvoux (CERLIS, Univ. Paris Descartes ) Aider les pauvres à s’aider eux-mêmes : projet d’émancipation ou recomposition de la domination ? Réflexions à partir d’observations de non-profit en lutte contre la pauvreté urbaine à Boston ● S. Bothfeld (Univ. Bremen ) et S. Betzelt (HWR Berlin) How do activation policies affect social citizenship ? The issue of autonomy ● F. Colomb (Centre Pierre Naville, Univ. Evry Val d’Essonne) « L’hégémonie » : un concept heuristique pour la sociologie des politiques sociales ? ● T. Chevalier (CEE, SciencePo) La lente émergence d’un familialisme républicain : La familialisation des aides publiques en direction des jeunes en France

 

Mardi 3 septembre

9.00-10.30 :

2. Session commune avec le RT25 Domination, systèmes sociaux, émancipation  Président : J.-P. Durand (Centre Pierre Naville, Univ. Evry Val d’Essonne) Discutante : M. Poussou Plesse (Centre Georges Chevrier, Univ. Dijon)

● I. Georges (IRD) Les nouvelles politiques sociales brésiliennes, entre participation et gestion de la pauvreté ● A. Mawata (GEPECS, Univ. Paris 5) La cotisation sociale comme rançon du vassal ● V. Moneclaey (LATTS, Univ. Paris Est Marne La Vallée) Tenter et exploiter l’affranchissement de la subordination. Une ethnographie des usages sociaux du non salariat ● Gérald Houdeville, (UCO, Univ. d’ Angers) et C. Mazaud (U Nantes) Émanciper et mettre au travail dans « l’accompagnement socioprofessionnel » des jeunes : un projet à double face.

11.00-12.30 : 3 et 4. Sessions

3. Session : Instruments et mise en œuvre des dispositifs entre émancipation et domination (1)

Présidente : M. Bresson (Printemps,UVSQ) Discutant : F. Colomb (Centre Pierre Naville, Univ. Evry Val d’Essonne)

● Y. Boget (CMH, EHESS) Des trappes à inactivité aux trappes à incertitudes. Expliquer la rationalité pratique des « travailleurs pauvres assistés » ● S. Heichette (Univ. Angers) Analyse des tensions entre pratiques participatives et significations démocratico-institutionnelles  ● M. Roupnel-Fuentes (Univ. Angers) et J. Voldoire (Centre Emile Durkheim, Univ. Bordeaux) Les Comités d’Usagers. Une participation encadrée ● J-M. Lairaudat (IDHE, Univ. Paris1) et E. Merle (EDF) Proximité et accompagnement social à EDF : De la solidarité comme instrument d’émancipation du local contre la domination du national

4. Session : Instruments et mise en œuvre des dispositifs entre émancipation et domination (2)

Discutant : Y. Boget (CMH, EHESS) Présidente : A.-M. Guillemard (GEPECS, Univ. Paris V)

● D. Thierry (CRAPE, Univ. Rennes1) Le visioguichet de service public ● J. Ambroisine (Univ. Paris 3) Empowerment des compagnons et contrôle interne au sein des communautés Emmaüs d’Europe ● F. Sarfati (CEE) et J. Simha (CEE) Le fonds d’expérimentation pour la jeunesse : Chronique d’une reprise en main par l’Etat central ● P. Mazet (ODENORE, IEP Grenoble) et P.Warin (PACTE, IEP Grenoble) Conflits de normes dans la lutte contre le non-recours aux droits sociaux

12.30-13.30 : Assemblée générale du RT6 avant le déjeuner

 

Mercredi 4 septembre

9.00-10.30 : 5 et 6 Sessions

5. Session : Ambivalence des discours et des référentiels.

Président : F.-X. Merrien (Univ. Lausanne) Discutante : R. Eleta-Defilippis (IDEES, Univ. Le Havre)

● M. Arrignon (PACTE, IEP Grenoble) L’activation n’est elle qu’un mot ? Un bilan des stratégies d’activation de leurs effets ambivalents sur la protection sociale en France, en Espagne et aux Pays-Bas (1997-2013). ● O. Giraud (LISE CNAM) et B. Lucas (Univ. Genève) Discours globaux et coalitions locales ● H. Hudebine (ARS, Univ. Brest Occidentale) Pluralité des référentiels et usages ambivalents d’instruments et de catégories d’intervention : exemples britanniques et français ● L. Kaeser (Univ. Genève) Pluralité des référentiels et usages ambivalents d’instruments et de catégories d’intervention : exemples britanniques et français

6. Session : Instruments et mise en œuvre des dispositifs entre émancipation et domination (3)

Présidente : D. Méda (IRISSO, Univ. Dauphine) Discutant : J.-L Outin (CES, Paris 1)

● A-L. Garcia (Centre Marc Bloch, Univ. Potsdam) Les interférences entre action publique et identité familiale ● I. Lacroix (Printemps, UVSQ) Le contrat en protection de l’enfance ● M. Poussou-Plesse (Centre Georges Chevrier, Univ. Dijon) et D. Duplan (MSH Dijon) Tracer la pénibilité : les acteurs de la santé au travail face à l’appréciation de l’usure professionnelle ● J-M. Bonvin (Ecole d’études sociales et pédagogiques de Lausanne) et E. Rosenstein (Ecole d’études sociales et pédagogiques de Lausanne) Les politiques d’activation et le référentiel « autonomie » : une analyse en termes de capabilités

 

Jeudi 5 septembre

14.00-16.00 : 7 et 8 Sessions

7. Session : La protection sociale entre culture de l’émancipation et de la domination (2)

Présidente : B. Frotiée (ENS Cachan) Discutant : O. Giraud (Lise Cnam)

● E. Flaviò (EHESS) La réinvention du clientélisme dans le Nord-est brésilien : le conflit entre émancipation et dépendance dans le cadre des nouveaux programmes d’assistance sociale ● F. Miranda-Perez (Pacte, IEP Grenoble) Dispositifs de lutte contre les violences conjugales au Chili ● J. Sentis (LEST, Univ. de Provence) Travailler pour apprendre ou apprendre pour travailler ? Une comparaison ethnographique de l’apprentissage aux métiers du care en Île de France et en Rhénanie Nord Westphalie ● B. Destremau (LISE, CNAM) Protection oppressive ou émancipation fragilisante ? Lire les trajectoires d’émancipation des femmes yéménites et cubaines

8. Session : Les niveaux de construction des politiques sociales : l’appel au local contre la domination du central.

Présidente : M. Steffen (PACTE, IEP Grenoble) Discutante : B. Muller (ESTES, Strasbourg)

● F. Gallois (Regards, Univ. Reims) et Martino Nieddu (Regards, Univ. Reims) Centralisme marchand versus bricolage territorial ? Du plan Borloo à la crise généralisée des structures de services à domicile ● C. Zander (Univ. Strasbourg) L’évolution des relations conseils généraux / association d’action sociale, emprises, convergences ● M. Béraud (Univ. Nancy), E. Fériel (Univ. Nancy) et J-P Higelé (2L2S, Univ. Lorraine) Décentralisation des politiques d’insertion : émancipation du local ou recomposition de l’appareil d’Etat ? Le cas du RSA ● M. Bresson (Printemps, UVSQ) L’appel au local contre la domination du central